Groupe de Travail Cardiologie Interventionnelle
et Syndrome Coronarien Aigu

 

Bienvenue sur le site officiel du groupe de travail suisse pour la

cardiologie interventionnelle et syndrome coronarien aigu


La cardiologie interventionnelle est une branche de la cardiologie qui traite
spécifiquement de thérapie percutanée cardiovasculaire. Historiquement, la
cardiologie interventionnelle moderne est née en 1977 à Zurich, en Suisse,
avec la première angioplastie coronaire chez l'homme.

 

Les interventions cardiaques les plus fréquentes sont :
L’angioplastie coronaire (angioplastie coronarienne transluminale percutanée, ACTP ou un ballon d'angioplastie plaine, POBA): l’angioplastie est une intervention qui consiste à traiter une artère coronaire rétrécie en la dilatant au moyen d'une sonde munie d'un ballon gonflable à son extrémité.

L'implantation du stent: un stent est un petit «tube» (principalement métallique) inséré dans l'artère afin de la maintenir ouverte.

La valvuloplastie est la dilatation du rétrécissement des valves cardiaques en utilisant une sonde munie d’un ballonnet que l’on gonfle . Par analogie à l'endoprothèse coronarienne, il est désormais possible d'implanter des valves cardiaques (implantation d'une valve aortique transcathéter, TAVI) prémontées sur le stent afin de remplacer certaines valves cardiaques rétrécies, tels que les valves aortiques ou pulmonaires. En cas de fuite valvulaire (régurgitations), de nouvelles techniques visent à améliorer la fonction valvulaire par voie percutanée.

La correction des défauts cardiaques congénitaux, tels que la fermeture du foramen ovale perméable, la communication interauriculaire et ventriculaire malformations septales (trous), la fermeture d'une persistance du canal artériel, et l'angioplastie des gros vaisseaux.

La Suisse est pionnière dans la cardiologie interventionnelle depuis sa création. Le groupe suisse de travail pour la cardiologie interventionnelle et syndrome coronarien aigu vise à fédérer la communauté des cardiologues interventionnels, en Suisse, afin d'assurer une formation appropriée des stagiaires en cardiologie interventionnelle et pour permettre le réseautage efficace avec le reste du monde.